5 raisons pour lesquelles l’usine du futur reposera sur du logiciel

28 Oct 2016

Usine du futur, industrie 4.0, usine connectée… Le train du secteur industriel est en pleine redéfinition. Les wagons de ce train ? Les appareils productifs et leur adaptation aux besoins métiers contemporains, à l’innovation technologique et aux exigences de qualité actuelles. Quant à la locomotive, c’est incontestablement le logiciel, qui est partout et au cœur de ce processus de redéfinition. La preuve en 5 points.

1. Le logiciel permet le dialogue entre l’homme et le robot

L’usine du futur repose en partie sur le comportement et les capacités décisionnelles de « robots » et d’automates intelligents. Cependant, ces qualités ne se décident pas, elles se programment ! C’est pourquoi fabricants de robots, intégrateurs, producteurs d’outillages et éditeurs de logiciels doivent travailler ensemble. La programmation de la nouvelle génération de robots sera ainsi encore plus accessible. Une nouvelle génération de robots qui permettra à l’industrie 4.0 de prendre son envol.

2. Les nouvelles méthodes de conception au top de leurs capacités

Plus le temps passe, plus les procédés de fabrication et de conception sont fiables et rapides.
Un exemple ?
L’impression 3D, passée en quelques années de doux rêve à prototype, puis, récemment, à réalité industrielle ! Là encore, ce sont les logiciels qui poussent ces innovations au top de leurs capacités.

Et ce n’est qu’un début…

3. Généraliser le contrôle non destructif

Le contrôle non destructif – ou CND, qui permet de caractériser l’état d’intégrité de structures ou de matériaux sans les dégrader (au cours de la production, en cours d’utilisation, ou encore dans le cadre de maintenances) – constitue une excellente alternative au contrôle visuel. Il répond parfaitement aux impératifs « 4.0 » de montée en cadence de la production. Il s’appuie, bien sûr, sur des outils logiciels performants. La condition sine qua none de l’existence du CND.

4. Le logiciel permet de lancer pleinement l’Internet des objets

L’Internet of things, cette technologie qui repose sur des objets interconnectés capables d’interagir et d’analyser leurs environnements, n’a de sens que grâce à des solutions logicielles à la pointe. Celles-ci leur permettent en effet de communiquer, d’échanger et d’interpréter la masse de données collectées. Et transforment l’Internet des objets en réalité palpable dans le secteur industriel.

5. Le logiciel redéfinit la place de l’Homme dans l’usine

Finalement, quelle est la place de l’humain dans l’industrie 4.0 ? Les technologies connectées rendent-elles le savoir-faire humain superflu et les interventions de l’Homme dispensables ?
Non !
L’usine du futur modifie simplement le rôle de l’humain. Les tâches fastidieuses ne lui sont plus confiées. Des logiciels (systèmes de management avancés, outils d’aide à la décision des opérateurs, CRM…) gèrent efficacement ces occupations contraignantes, facilitant la vie aux hommes et aux femmes présents dans les usines. Lesquels peuvent se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée !

Incontestablement, le logiciel fera partie des moteurs de l’usine du futur.

Vous voulez en savoir plus ?

Vous vous demandez quelle pourra être l’influence des logiciels sur votre production industrielle dans un avenir proche ?

Contacter un expert Cegid

Rester informé

Recevoir gratuitement la newsletter Cegid

S'abonner