5 erreurs à éviter dans vos devis et factures

Que vous soyez un entrepreneur confirmé ou que vous veniez de débuter votre activité, les erreurs de facturation vous en avez fait et vous en ferez de nouvelles. En effet, il n’est pas toujours facile de respecter les subtilités et les règles de conformité ! Pourtant, une facture erronée peut coûter cher à l’entreprise en temps et en argent. Découvrez les erreurs les plus fréquentes et comment y remédier.

Infographie_5_erreurs_à_éviter_dans_vos_factures

 

Gérez votre facilement votre facturation avec Cegid Devis Factures

La solution pour :

  • Créer des devis et des factures personnalisés
  • Accélérer vos encaissements
  • Relancer facilement vos clients

Essayez gratuitement Cegid Devis Factures pendant 30 jours !

J’essaye gratuitement !

Se tromper sur le taux de TVA vous coûtera du temps

 20 %, 5,5 %, 10 %, il est très facile de commettre une erreur sur le taux adéquat.

Si l’administratif n’est pas votre tasse de thé, préparez-vous mentalement à batailler !

En effet, si vous appliquez un taux de TVA erroné, vous courrez le risque d’être redressé. Et si vous facturez à tort la TVA, vous perdrez du temps à éditer un avoir.

Notre conseil : en cas d’erreur de bonne foi, vous pouvez établir une facture rectificative qui annule et remplace la précédente et tout rentrera dans l’ordre !

Une erreur sur les coordonnées du client et l’image de l’entreprise peut être dégradée

 En plus de vous placer dans une situation assez gênante par rapport à votre client, cette erreur a première vue anodine, peut vite prendre de grandes proportions.
Par exemple, si vous faites face à un impayé et que vous avez commis une erreur sur l’adresse du client, vous pouvez rencontrer des difficultés de recouvrement.

Notre conseil : se reposer sur un logiciel de facturation dans lequel vous enregistrez et stockez les coordonnées de vos clients, c’est la façon la plus sûre et rapide de générer des factures qui ne comportent pas d’erreurs.

Bien indiquer toutes les mentions obligatoires c’est éviter les pénalités

 Un simple exemple : si la date d’échéance du règlement n’est pas mentionnée et/ou les pénalités de retard, vous pouvez attendre votre paiement, indéfiniment ! Ou encore si le numéro de facture n’est pas unique, l’administration fiscale saura vous le rappeler…

Notre conseil : Même si ce n’est pas une mention obligatoire, communiquer vos coordonnées bancaires en bas de vos factures peut se révéler très utile.

Une erreur de chiffrage sur vos prestations et vous perdez de l’argent

 Vous êtes entrepreneur et vous avez oublié de chiffrer une prestation dans votre devis. Après la signature du contrat, vous ne pourrez rien réclamer et la prestation supplémentaire sera à vos frais. La pire des situations, et pourtant la plus fréquente !

Notre conseil : Privilégier une facture avec des prix unitaires plutôt qu’une facture globale. En mentionnant le détail des produits ou services vendus, vous réduisez les demandes d’explications, les contestations et, de facto, les retards de règlement.

Ne pas utiliser un logiciel dédié c’est multiplié le facteur erreur

Vous êtes maintenant informés des erreurs fréquentes et de leurs conséquences… Vous pensez désormais devoir passer tous vos devis au peigne fin ? Là aussi c’est une erreur. Ne perdez plus de temps ! Découvrez comment un logiciel dédié de devis-facturation peut vous aider dans votre activité quotidienne.

 

Guide Facturation en ligne pour les TPE


Contactez-nous

Un projet ? Une question ?

Nos experts vous répondent.