Baromètre de la transformation numérique des collectivités :
où vous situez-vous ?
Baromètre de
la transformation
numérique
des collectivités :
où vous situez-vous ?

En 10 questions, découvrez votre niveau
d’engagement dans les usages
professionnels du numérique.

Confrontez vos réponses à celles de près de 500 répondants, agents et élus, qui ont participé à notre "Baromètre du numérique au sein des collectivités". À la fin de ce quiz, téléchargez l’intégralité des résultats et nos analyses.

Méthodologie Faites le test
Question 1 /10

Comment évaluez-vous le degré de maturité de votre collectivité vis-à-vis de la transformation numérique ?

Cliquez sur un chiffre pour déplacer le curseur
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Ne sait pas
Valider
Question 1 /10

Comment évaluez-vous le degré de maturité de votre collectivité vis-à-vis de la transformation numérique ?

15 %
Notes de 1 à 4
34 %
5 à 6
41 %
7 à 8
6 %
9 à 10
4 %
Ne sait pas
15 %
Notes de 1 à 4
34 %
5 à 6
41 %
7 à 8
6 %
9 à 10
4 %
Ne sait pas

Comme vous, des répondants ont évalué le degré de maturité de leur collectivité vis-à-vis de la transformation numérique de .

Les personnes interrogées, agents ou élus, évaluent à 6,2/10 le degré de maturité de leur collectivité vis-à-vis de la transformation numérique. Pour elles, le sujet est connu et reconnu, les enjeux du numérique font sens et les agents ont le sentiment que des actions sont mises à en place par la collectivité. Lire la suite
Les Directions Générales sont un peu plus sceptiques que les fonctions métiers avec une note de 5,7/10, ce qui montre une réelle volonté que la transformation s’accélère.

Une légère différence de maturité apparaît également entre les communes qui affichent une note de 6,15/10 et les intercommunalité qui s’estiment plus matures avec une note moyenne de 6,4/10. Cela provient du fait qu’elles ont besoin, plus encore que les communes, d’être agiles rapidement sur le plan organisationnel, ce que le numérique peut leur apporter. Elles pourront alors faire face à toutes les réorganisations qu’on leur demande.
Question suivante
Question 2 /10

Jusqu’à présent, comment percevez-vous les effets de la transformation numérique dans votre collectivité ?

Choisissez une réponse dans la liste ci-dessous
Il est trop tôt pour se prononcer
C'est une réussite
Elle est inexistante dans la collectivité
C'est un échec
Ne sait pas
Valider
Question 2 /10

Jusqu’à présent, comment percevez-vous les effets de la transformation numérique dans votre collectivité ?

58 %
Il est trop tôt pour se prononcer
32 %
est une réussite
4 %
est inexistante
3 %
est un échec
3 %
Ne sait pas

Comme % des répondants, vous estimez que la transformation numérique de votre collectivité

Si 9 personnes interrogées sur 10, quel que soit leur fonction ou la taille de leur organisme public, se disent favorables à la transformation numérique, celle-ci n’a pas encore toujours les effets attendus et 6 personnes sur 10 estiment ne pas pouvoir se prononcer sur ses effets à ce stade. Lire la suite
La transformation est en cours et c’est un changement structurel profond dont les agents ne voient pas forcément aujourd’hui les tenants et les aboutissants, notamment au quotidien. Ce constat renforce la nécessité de les impliquer plus fortement et avec plus de pédagogie.

Les DSI, souvent porteuses du projet au départ, sont plus enthousiastes avec 44 % des personnes appartenant à cette fonction, estimant que la transformation est une réussite, contre 32 % pour la totalité des personnes interrogées et seulement 19 % pour les Directions RH. Il y a une réelle nécessité d’impliquer toutes les fonctions dès le lancement de ce chantier dont les changements structurels impactent tout le monde. Plus d’implication engendre une meilleure visibilité sur la réussite des travaux mis en œuvre et plus de soutien des différentes fonctions.

Les personnes issues des communes et des intercommunalités ne présentes pas de disparités marquantes. En revanche 9 % des Xennials (les 35-41 ans) estiment que la transformation numérique est un échec contre 3 % pour la totalité des interrogés.
Question suivante
Question 3 /10

Selon vous, le numérique permet
à la collectivité...

Choisissez une réponse par question
Ne sait pas
Défavorable
Favorable
... d'améliorer la qualité de travail des agents ?
... de faciliter l'exercice des missions du service public ?
... de renforcer l'attractivité du territoire ?
... de mieux accompagner les publics ?
... de réduire les dépenses publiques ?
Valider
Question 3 /10

Selon vous, le numérique permet à la collectivité...

... d’améliorer la qualité de travail des agents ?... de faciliter l’exercice des missions du service public ?... de renforcer l’attractivité du territoire ?... de mieux accompagner les publics ?... de réduire les dépenses publiques ?Ne sait pasDéfavorableFavorable 83 % 14 % 3 79 % 18 % 3 74 % 16 % 10 68 % 27 % 5 59 % 34 % 7 ... d’améliorer la qualité de travail des agents ?... de faciliter l’exercice des missions du service public ?... de renforcer l’attractivité du territoire ?... de mieux accompagner les publics ?... de réduire les dépenses publiques ?Ne sait pasDéfavorableFavorable 83% 14% 3% 79% 13% 3% 16% 10% 68% 27% 5% 59% 34% 7% 74%

Comme % des répondants,

Plus de 80 % des personnes interrogées constatent une amélioration de la qualité de travail et une facilitation de l’exercice des missions de service public grâce au numérique. Les outils numériques jouent ici un rôle important surtout en termes d’efficacité au quotidien et de performance. Lire la suite
« C’est sur ces enjeux de modernisation et de recherche de performance que le rôle du secteur privé, et notamment des éditeurs de logiciels de gestion, prend tout son sens. Accompagner les agents en leur mettant à disposition des applications modernes et intelligentes, qui permettent de fluidifier les processus et d’accentuer l’agilité, est le chemin à suivre pour capitaliser pleinement sur le numérique » déclare Hélène Barrios, Directrice Générale de Cegid Public.

93 %, soit une écrasante majorité, des communes de >30 000 habitants estiment que le numérique facilite l’exercice des missions. Il apporte plus d’agilité dans des structures parfois plus rigides et complexes.

Les DSI sont encore une fois les plus convaincus par les bénéfices du numérique sur tous les sujets et ce pour 97 % d’entre eux.

Une petite majorité des personnes interrogées (60 %) considère que le numérique permet de réduire les dépenses publiques. Malgré des réductions de coûts certaines apportées par des solutions comme le SaaS, il est encore difficile pour les élus comme pour les agents de visualiser cet avantage du numérique.
Question suivante
Question 4 /10

Quels sont les freins à la transformation numérique de votre collectivité ?

Vous pouvez choisir plusieurs réponses
Le manque de moyens financiers
La difficulté à choisir les outils adaptés
Le manque de compétences en interne
Le manque de formation
La réticence au changement de la part des agents
La méfiance du citoyen envers les technologies
Le fonctionnement des services en silo
Le manque de volonté politique
La réticence au changement de la part des cadres dirigeants
La difficulté à recruter les bons profils
Aucune de ces propositions
Ne sait pas
Valider
Question 4 /10

Quels sont les freins à la transformation numérique de votre collectivité ?

44 %
Le manque de moyens financiers
42 %
La difficulté à choisir les outils adaptés
38 %
Le manque de compétences en interne
37 %
Le manque de formation
36 %
La réticence au changement de la part des agents
23 %
La méfiance du citoyen envers les technologies
19 %
Le fonctionnement des services en silo
18 %
Le manque de volonté politique
17 %
La réticence au changement de la part des cadres dirigeants
16 %
La difficulté à recruter les bons profils
3 %
Aucune de ces propositions
2 %
Ne sait pas

Comme % des répondants, vous pensez que est un frein à la transformation numérique de votre collectivité

La perception des freins à la transformation numérique est très variée selon les profils des répondants. Seul consensus, le manque de moyens financiers pour 44 % des personnes interrogées. On note aussi une dichotomie de vision entre les agents et les élus, qui laisse à penser que la culture du numérique reste à insuffler. Lire la suite
Si le manque de moyens financiers est encore plus marqué chez les élus (48 %), les agents évoquent aussi fortement le manque de volonté politique (à 23 % contre 9 % chez les élus) ou la difficulté à choisir les outils adaptés (à 46 % contre 31 % chez les élus). La réticence au changement occupe aussi une place importante chez les agents avec 39 % d’entre eux qui se disent réticents contre 26 % des élus. Des efforts sont donc encore à faire à tous les niveaux, à commencer par l’Etat qui doit être un réel moteur de cette transformation, poussée auprès des collectivités, actrices du changement au quotidien et ambassadrices de la réussite du chantier. Le secteur privé a ici un rôle à jouer, non seulement en tant que soutien mais en tant que facilitateur du changement grâce à son conseil, ses outils et sa capacité à former le secteur public.

Les DSI insistent également sur le besoin d’insuffler la culture du changement plutôt que sur la difficulté à choisir des outils : 78 % des DSI contre 36 % des personnes interrogées citent la réticence des agents au changement comme frein et 25 % des DSI contre 46 % des agents citent le choix des outils comme un frein.

Chez les intercommunalités, le fonctionnement des services en silos ressort comme étant un frein plus important que la moyenne (37 % contre 18 %) ce qui laisse transparaître un besoin spécifique plus fort de plus de collaboration et de dialogue pour plus d’efficacité.

Pour les petites communes, c’est la méfiance des citoyens envers les technologies numériques qui est citée comme principal frein, pour 56 % des communes < 500 habitants et 31 % des communes de 500-5 000 habitants (contre 24 % pour la totalité des personnes interrogées). Ceci peut être le signe d’une fracture numérique encore présente dans ces zones, qu’il faudrait adresser.
Question suivante
Question 5 /10

Avec la dématérialisation, de nouvelles formes de travail se sont-elles développées dans votre collectivité ?

Si oui, vous pouvez choisir plusieurs réponses
Oui
Oui en termes de pratiques (projets transversaux entre équipes, télétravail...)
Oui en termes de technologies (visioconférence, accès à distance...)
Oui, en termes d'espace de travail (postes de travail partagés...)
Non
Ne sait pas
Valider
Question 5 /10

Avec la dématérialisation, de nouvelles formes de travail se sont-elles développées dans votre collectivité ?

37 %
Oui, en termes de pratiques
37 %
Oui, en termes de technologies
28 %
Oui, en termes d'espaces de travail
30 %
Non
4 %
Ne sait pas

Comme pour % des répondants, votre collectivité a développé de nouvelles formes de travail

La perception des freins à la transformation numérique est très variée selon les profils des répondants. Seul consensus, le manque de moyens financiers pour 44 % des personnes interrogées. On note aussi une dichotomie de vision entre les agents et les élus, qui laisse à penser que la culture du numérique reste à insuffler. Lire la suite
Dans près de 7 cas sur 10, de nouvelles formes de travail et d’usages se sont développées avec la dématérialisation. L’augmentation de ressources digitales engendre une évolution des aires de stockage, qu’elles soient informatiques ou physiques mais aussi la popularisation de nouveaux usages comme le Cloud et le SaaS.

La dématérialisation et le collaboratif sont beaucoup plus prégnants pour les intercommunalités : 81 % ont un service de partage de documents contre 63 % pour la totalité des personnes interrogées, et pour 55 % des nouvelles pratiques (projets transverses, télétravail, etc.) se sont développées soit 18 % de plus que pour la moyenne des répondants.

Pour 83 % des DSI c’est clairement l’utilisation de nouvelles technologies qui s’est fortement développée contre 41 % de la totalité des répondants.

A nouveau, les petites communes de moins de 5 000 habitants affichent un décalage plus fort avec 46 % d’entre elles qui considèrent que la dématérialisation n’a pas apporté le développement de nouveaux usages ou formes de travail dans leur collectivité, contre 30 % de la totalité des personnes interrogées. Cette différence marquée peut être le signe d’une mise en œuvre moins avancée de la dématérialisation ou plus de difficulté à insuffler un changement.

Allez plus loin, découvrez notre livre blanc « La dématérialisation dans la collectivité, un projet global de société »
Question suivante
Question 6 /10

Avez-vous le sentiment d’être suffisamment formé(e) pour faire face aux changements induits par la transformation numérique ?

Choisissez une réponse dans la liste ci-dessous
Oui
Non
Ne sait pas
Valider
Question 6 /10

Avez-vous le sentiment d’être suffisamment formé(e) pour faire face aux changements induits par la transformation numérique ?

51 %
Oui
47 %
Non
2 %
Ne sait pas
51 % des personnes interrogées se considèrent suffisamment formées pour faire face aux changements induits par la transformation numérique. Un écart se creuse quand il s’agit d’évaluer le niveau de formation des agents : 48 % des élus les pensent assez formés alors que seuls 25 % des agents sont de cet avis. Lire la suite
On observe en effet que 24 % des répondants ont reçu une formation sur le numérique il y a moins d’1 an contre 40 % qui n’ont jamais été formés. Ceci démontre un déficit de formation, peut-être parfois comblé par de l’auto-formation et qui souligne la nécessite de mettre en place plus de formation pour les agents et les élus.

Sur cet aspect, le secteur privé a un rôle à jouer, notamment les éditeurs de logiciels, en popularisant de nouvelles formes d’apprentissage comme les MOOC (Massive Open Online Courses) ou en offrant des prestations de formation personnalisées, liées aux nouveaux outils mais aussi aux nouveaux usages du numérique.
Question suivante
Question 7 /10

Les plateformes ou logiciels métiers utilisés dans votre collectivité sont-ils adaptés pour vous accompagner dans la transformation numérique ?

Choisissez une réponse dans la liste ci-dessous
Oui
Non
Ne sait pas
Valider
Question 7 /10

Les plateformes ou logiciels métiers utilisés dans votre collectivité sont-ils adaptés pour vous accompagner dans la transformation numérique ?

72 %
Oui
19 %
Non
9 %
Ne sait pas
1/4 des répondants utilise au moins 7 plateformes ou logiciels métiers ce qui peut sembler beaucoup mais ils sont 72 % à estimer qu’ils sont adaptés pour les accompagner dans la transformation numérique. La question du choix des bons outils allié à un niveau de formation adapté, se pose en revanche. Lire la suite
30 % des agents utilisent plus de 7 outils contre seulement 10 % des élus. Ceci s’explique par des postes plus opérationnels pour les agents qui les poussent à être impliqués dans différentes plateformes.

Cette surabondance d’outils, accompagnée du sentiment de manque de formation soulève la question de repenser le nombre d’outils utilisés, de simplifier les process et de rationaliser les besoins de formation. Avec des outils plus aboutit aujourd’hui et les enseignements tirés des premières années de la transformation numérique, il est clairement possible de faciliter le travail au quotidien.
Question suivante
Question 8 /10

La transformation numérique dans votre collectivité a abouti à une amélioration en termes de... ?

Choisissez une réponse par question
Dégradation
Pas de changement
Amélioration
Intérêt des missions
Collaboration
Relation avec le citoyens
Complexité des missions
Charge de travail
Valider
Question 8 /10

La transformation numérique dans votre collectivité a abouti à... ?

DégradationPas dechangementAmélioration 42 % 49 % 9 30 % 46 % 42 % 24 % 38 % 19 % 41 % 32 % 27 % 35 % 18 % 47 % Intérêt des missionsCollaborationRelation avec les citoyensComplexité des missionsCharge de travail Intérêt des missionsCollaborationRelation avecles citoyensComplexitédes missionsChargede travailDégradationPas de changementAmélioration 49% 42% 9% 46% 30% 24% 42% 19% 32% 27% 41% 18% 35% 47% 38%

Comme % des répondants,

Pour 49 % des personnes interrogées la transformation numérique a abouti à des missions plus intéressantes et pour 46 %, elle apporte davantage de collaboration.Les élus et les agents n’ont pas la même perception des effets de la transformation numérique et les premiers en ont une vision plus positive : Lire la suite
• 50% des élus trouvent que leurs missions sont plus intéressantes, et 47 % notent plus de collaboration et de meilleures relations avec les citoyens.

• 51 % des agents sont notent une charge de travail plus importante apportée par la transformation contre seulement 38 % des élus. Ce sentiment est renforcé chez les petites communes de < 500 habitants, avec 66 % de leurs agents soulignant une augmentation de la charge de travail. Ceci peut s’expliquer par la mise en place de nouveaux process opérationnels ou de nouveaux outils encore nombreux à ce stade.

Les petites communes sont à nouveau en marge et constatent une dégradation de la relation avec les citoyens pour 41 % des personnes interrogées de cette catégorie contre 20 % pour la totalité des répondants. Elles citaient déjà plus de méfiance de leurs citoyens face aux nouvelles technologies et avaient des difficultés à voir les apports de la dématérialisation en termes d’usages ou de formes de travail. Une autre approche de la conduite de la transformation numérique serait sans doute nécessaire pour s’adapter aux spécificités des petites communes.
Question suivante
Question 9 /10

Le développement du digital est-il source d’inquiétude pour l’avenir de votre métier (dégradation de la qualité des missions, disparition du poste...) ?

Choisissez une réponse dans la liste ci-dessous
Oui
Non
Ne sait pas
Valider
Question 9 /10

Le développement du digital est-il source d’inquiétude pour l’avenir de votre métier (dégradation de la qualité des missions, disparition du poste...) ?

26 %
Oui
69 %
Non
5 %
Ne sait pas
Pour 69 % des personnes interrogées le développement du digital n’est pas source d’inquiétude. Cette sérénité augmente avec la taille des communes et intercommunalité, une conséquence probablement de l’influence du mode de vie et de la diversité de la population, plus connectée dans les grandes villes. Lire la suite
Parmi les répondants se déclarant inquiets : 39 % des catégories B, 48 % des catégories C et 40 % des communes de < 5 000 habitants semblent plus inquiets que les autres.

A nouveau les plus petites communes de moins de 500 habitants, qui rencontrent des difficultés sur d’autres aspects, sont sans surprise plus inquiètes à 52 % du développement du digital et de son impact sur leurs métiers.
Question suivante
Question 10 /10

Quels sont les axes d’amélioration les plus importants pour vous dans la digitalisation des collectivités ?

Vous pouvez choisir plusieurs réponses
Former et sensibiliser au digital
Favoriser l’accès à plus d’équipements numériques
Une meilleure organisation pour favoriser la digitalisation
Plus d’implication de la part des directions
Communiquer davantage sur la digitalisation
Améliorer l’efficacité et la simplicité des outils digitaux
Recruter davantage de profils experts dans le digital
Plus d’accompagnement de la part des agents
Une baisse de coûts des outils digitaux
Ne sait pas
Valider
Question 10 /10

Quels sont les axes d’amélioration les plus importants pour vous dans la digitalisation des collectivités ?

23 %
Former et sensibiliser au digital
11 %
Favoriser l’accès à plus d’équipements numériques
7 %
Une meilleure organisation pour favoriser la digitalisation
4 %
Plus d’implication de la part des directions
4 %
Communiquer davantage sur la digitalisation
4 %
Améliorer l’efficacité et la simplicité des outils digitaux
3 %
Recruter davantage de profils experts dans le digital
1 %
Plus d’accompagnement de la part des agents
1 %
Une baisse de coûts des outils digitaux
43 %
Ne sait pas

Comme % des répondants, vous pensez que est un des axes d’amélioration les plus importants dans la digitalisation des collectivités

43 % des personnes interrogées n’ont pas estimé pouvoir se prononcer sur des axes d’amélioration. Cependant l’accès à plus de formation et à des outils adaptés sont les axes les plus cités, des domaines où un accompagnement extérieur notamment de la part d’entreprises privées peut être très pertinent. Lire la suite
Former et sensibiliser au digital arrive cependant en tête des axes d’amélioration avec 23 % des répondants ayant sélectionné ce critère. Ils expriment le besoin d’améliorer la formation des agents et de prévoir de la formation et des réunions d’échange. Le fournisseur d’outil et plus précisément le/les éditeurs des logiciels utilisés par la collectivité ont un rôle primordial à jouer. Ils facilitent la création d’un écosystème impliquant toutes les parties prenantes au changement, encouragent le dialogue pour sensibiliser les différents acteurs et les forment en continu.

11 % des répondants souhaitent eux favoriser l’accès aux équipements numériques en disposant par exemple d’un ordinateur portable professionnel, ou encore d’un intranet amélioré et de formulaires en ligne.
Fin du questionnaire

Merci pour votre
participation !

Télécharger l'étude complète Partagez cette étude