Soutenue par la société d’investissement Experienced Capital Partners et accompagnée par Cegid, la jeune marque de prêt-à-porter masculin Balibaris part à la conquête du monde. Yourcegid Retail en mode SaaS a été choisi pour piloter l’activité magasin dont le parc est en plein développement tandis que Yourcegid Orli est à la manoeuvre pour la supply chain, la production, le sourcing et le réapprovisionnement..

Balibaris, la jeune marque de mode masculine dont le nom est un clin d’oeil au chevalier de Balibari, un personnage du film Barry Lyndon de Stanley Kubrick, a de l’ambition. Lancée en 2010 par Paul Szczerba, Balibaris s’est fait connaitre avec ses cravates tricotées vendues sur un e-shop éphémère. Très vite, elle séduit Yann Barthès alors animateur du Petit Journal de Canal+. Le stock est épuisé en deux semaines. Encouragé par ce premier succès, Paul Szczerba étend la gamme et lance une collection masculine complète vendue dans les premières boutiques de l’enseigne. Les premiers pas assurés de cette jeune marque avec ses collections qualitatives et bien positionnées ne passent pas inaperçus. Dès janvier 2016, Experienced Capital Partners (ECP) la choisit pour sa première prise de participation. Ce fonds a été lancé par Fréderic Biousse, son associé Elie Kouby et le financier Emmanuel Pradère. Le trio a déjà bâti et porté au sommet le groupe de luxe accessible SMCP réunissant les marques Sandro, Maje et Claudie Pierlot. Les trois griffes issues du Sentier sont aujourd’hui commercialisées dans plus de 1500 points de vente. Auparavant, Frédéric Biousse a également présidé le Comptoir des Cotonniers.

Maîtriser les stocks et les réassorts

Face à ces chaines de mode internationales, Balibaris n’est encore qu’une petite pépite. Mais désormais accompagnée par ECP, elle dispose de tous les moyens pour accélérer. De 3 millions d’€ à travers cinq points de vente en 2015, son chiffre d’affaires a déjà plus que doublé et il devrait passer à 15 millions d’€ à fin 2017. Le parc de magasins qui comptait trois boutiques il y a un an s’est étoffé pour aligner 13 succursales dont une dizaine à Paris, 18 corners aux Galeries Lafayette, au Printemps et au BHV sans compter un site de vente en ligne en pleine croissance. Ces magasins de 80 à 100 m2 adoptent un concept lisible, simple et chaleureux. « Le client doit avoir confiance. L’acte d’achat doit être naturel et il s’agit aussi de recréer du lien et de l’émotion », souligne Frédéric Biousse, président de ECP. « Balibaris est la marque pour homme de demain. Elle reprend les codes du luxe avec des prix abordables. Grâce à ce positionnement, les dirigeants espèrent compter rapidement 50 boutiques en France et en Europe puis lancer la marque aux Etats-Unis et en Asie. Toujours en mode succursales et concessions dans les grands magasins. Maitriser les stocks et les réassorts, c’est notre devise et la clé de notre métier », assure Frédéric Biousse.

La plupart des équipes qui travaillent dans la mode connaissent déjà cet outil. Il permet de suivre beaucoup de KPI, de pister chaque vente. Yourcegid Orli gère les nomenclatures, fonction importante dans la confection des costumes. Nous apprécions ses capacités de gestion des stocks multicanal et multi-entrepôts
Biousse Frédéric

Frédéric Biousse

Balibaris -

Un système d’information au coeur de métier

Pour relever ce challenge et aider les managers à prendre les bonnes décisions, Frédéric Biousse s’entoure d’experts métier. « Balibaris s’appuie sur des opérationnels du retail, des achats, de l’export ou de la digitalisation. C’est une vraie force », précise Frédéric Biousse. Le système d’information a été sélectionné avec ce même objectif. Le choix s’est vite porté sur Cegid. « Nous avions besoin d’un système qui soit dans notre coeur de métier, qui puisse piloter les ventes et afficher des chiffres fiables sur les stocks. Cegid est le seul à pouvoir apporter une offre globale adaptée aussi aux petites structures avec son mode SaaS », estime Frédéric Biousse. Yourcegid Retail en mode SaaS pilote ainsi l’activité magasins et retail de Balibaris tandis que Yourcegid Orli est à la manoeuvre pour la supply chain, la production, le sourcing et le réapprovisionnement. « J’ai encouragé Paul Szczerba à prendre la totalité de l’offre dès le départ car un changement de système d’information est très structurant et prend du temps », précise Frédéric Biousse.

Une interface « user friendly »

Le déploiement facile, l’interface « user friendly » et la forte présence des solutions Cegid dans l’univers du luxe abordable ont été des critères déterminants. « La plupart des équipes qui travaillent dans la mode connaissent déjà cet outil. Il permet de suivre beaucoup de KPI, de pister chaque vente. Yourcegid Orli gère les nomenclatures, fonction importante dans la confection des costumes. Nous apprécions ses capacités de gestion des stocks multicanal et multi-entrepôts », poursuit Frédéric Biousse. « Avec le mode SaaS très souple, pas besoin de maintenance pour le serveur. Et nous pouvons nous appuyer sur un seul et unique interlocuteur ». D’autres fonctions multicanal et CRM, des services de click and collect et de store-to-home, seront bientôt déployées. Dès cette année, Cegid équipera aussi Soeur, la marque parisienne de vêtements et accessoires pour femmes et jeunes filles, également soutenue par ECP. « Cegid, qui est présent aux Etats-Unis, va nous accompagner à l’international. Ma façon de travailler, c’est de m’appuyer sur quelques partenaires en qui j’ai confiance », ajoute Frédéric Biousse.

BALIBARIS EN BREF

Créé en 2016 par les professionnels du retail Frédéric Biousse, Elie Kouby et Emmanuel Pradère, Experienced Capital Partners (ECP) investit dans des marques à fort potentiel et s’intéresse aux marques de retail et du digital dans le segment du luxe abordable sur les secteurs mode, accessoires, beauté, bijouterie, équipement de la maison, enfant, food et technologie. Il est aujourd’hui le partenaire de Figaret, Le Slip Français, du lunetier Jimmy Fairly, du site e-commerce Maison Standards, de la marque d’habillement féminine Soeur. Son premier investissement en janvier 2016 s’est porté sur Balibaris (à hauteur de 40% au capital), la marque de vêtements pour homme créée par Paul Szczerba en 2010.