Logiciel SaaS

La Self-B.I. nouvelle alliée des cabinets d’expertise-comptable

Retour aux ressources

Expertise Comptable

23 mai 2018

4 min

Proposer à ses clients de disposer de tableaux de bord orientés business et les aider à faire parler leurs données, peut constituer une belle opportunité de concilier un meilleur service avec une meilleure rentabilité. La « Self-B.I. » ouvre à tous les cabinets comptables des possibilités nouvelles, en même temps qu’une nouvelle source de motivation pour leurs collaborateurs.

Il y a un moment que les Experts-Comptables savent lire leurs chiffres pour gérer leur activité ! Habitués à vendre des heures et des compétences, ils ont besoin de visibilité sur la rentabilité de leur cabinet. Agissant pour eux-mêmes en professionnels de la gestion, ils se sont construits leurs tableaux de bord pour suivre la charge et piloter au mieux leur temps.
Quant à offrir le même genre de service à leurs clients, c’était beaucoup plus rare, pour ne pas dire exceptionnel. Aller au-delà des ratios comptables classiques nécessitait en effet beaucoup de temps passé ne serait-ce qu’en pédagogie ! La rentabilité était jusque-là incertaine faute de disposer en standard d’un système directement intégré à la compta, capable de Business Intelligence.

Le temps des tableaux de bord pour tous est arrivé : la Self-B. I.

La B.I., voilà 20 ans qu’on nous en parle. Datamining et modélisation, en théorie, tout était déjà possible au siècle dernier. De grandes sociétés se sont emparées du concept, d’autres ont bâti leur succès dessus. Problème : les données n’étaient pas faciles à capter et, quand on y arrivait, elles n’étaient presque jamais totalement compatibles. Il s’en suivait des middlewares… et beaucoup de développement spécifique, que seuls les plus grands cabinets pouvaient éventuellement s’offrir pour disposer d’un outil susceptible d’automatiser la production de tableaux de bord de gestion pour leurs clients.
La situation est en train d’évoluer très rapidement, grâce à la conjonction de deux facteurs :

Les utilisateurs sont bien plus matures ; habitués à créer des contenus, à les diffuser sur leurs réseaux sociaux, digital natives de plus en plus, les collaborateurs des cabinets ne font pas exception à la règle de leur génération. L’informatique ne fait plus peur, mieux, elle génère une exigence de simplicité et de commodité

Le Cloud et une nouvelle génération d’applications de gestion, munies de connecteurs avec la donnée comptable brute, ouvrent à tous les cabinets la possibilité de fabriquer, pour leurs clients, leurs propres indicateurs et d’en gérer la diffusion.

Quand le premier confinement est arrivé, tout ce que nous avons eu à faire fut d’emporter nos portables à la maison. Sans le Cloud, on aurait fait comment ?

Delphine Loyseau – expert-comptable à Lille

Enrichir son offre de service

Comment créer de la valeur et prouver la sienne avec une réunion de présentation des comptes une fois par an ? Les experts-comptables souhaiteraient souvent avoir des contacts plus réguliers avec leurs clients… mais sans pour autant que ça leur prenne du temps ! Ils aimeraient apporter une vision de l’avenir plutôt qu’une photo – fut-elle fidèle – du passé.

La Self-B. I. offre de nouvelles possibilités aux cabinets, parce qu’elle ne nécessite pas un investissement matériel ou informatique, mais qu’elle profite des avantages du Cloud :

  • Souplesse
  • Scalabilité
  • Sécurité
  • Respect de la RGPD
  • Etc

Via le portail collaboratif, l’expert-comptable et son client pouvaient déjà partager la même vision sur les comptes. Avec la Self-B.I., ils vont aussi partager et même construire des tableaux de bord – avec la même simplicité.

En proposant à ses clients la mise en place de tableaux de bord orientés « business », l’expert-comptable quitte la blouse grise de comptable pour valoriser sa nature de conseiller en gestion.

L’offre va pouvoir s’adapter aux différents niveaux de besoins, qui tiennent à la taille de l’entreprise cliente, à son métier et à son modèle d’affaires :
Pour les plus petits clients, des indicateurs standard fournis par l’éditeur, qui seront revendus par le cabinet (avec le multiple souhaité) : trésorerie, facturation, ratio de dépendance…
Aux plus gros, le cabinet pourra vendre en plus des services de mise en place d’indicateurs sur mesure
A tous, pourront être proposés des packages « Tableau de bord mensuel automatisé + avis mensuel du chargé de compte (avec l’expert-comptable en back-office)..
Pour le dirigeant, cette Self-B.I. offre d’abord l’opportunité d’un business additionnel, et régulier. Mais elle apporte aussi un point de différence concurrentiel.

Des arguments-clés :
« Anticipez vos ruptures de stock et gagnez 15,000 € de résultat additionnel
Disposez d’un plan de trésorerie lisible et à jour
Connaissez à tout moment les délais de règlement clients
Une balance âgée toujours jeune
Anticipez le besoin d’embauches »

De solides bénéfices RH

Le défi présent – et à venir ! – des cabinets d’expertise-comptable tient beaucoup à leur gestion des ressources humaines. Comment renforcer son attractivité envers les jeunes diplômés ? Comment garder ses collaborateurs ? La présence de missions plus variées, plus valorisantes aussi, est absolument clé pour valoriser le travail, les individus, l’équipe, et le cabinet tout entier.

La dimension business des tableaux de bord, la possibilité d’échanger sur des indicateurs économiques et non pas seulement sur des factures et des déclarations, autant de dimensions susceptibles d’éclairer le métier d’un jour nouveau.
Une raison supplémentaire pour s’y intéresser…

Pour aller plus loin : Business Intelligence : levier de performance pour la Profession Comptable