Secteur Public

Innovation et secteur public : les leviers pour accélérer la transformation

27 Juin 2019

L’innovation s’invite dans les organisations publiques, poussée par l’élan du numérique et la recherche d’agilité des agents et de leurs directions dans l’exercice de leurs fonctions. Qu’entend-on par innovation au sein du secteur public ? Y-a-t-il des innovations qui ont déjà fait leurs preuves ? Voici un état des lieux de l’innovation telle qu’elle avance dans le secteur public, pour le rendre performant et toujours plus décloisonné.

Un rattrapage qui frémit dans le secteur public : l’innovation est palpable

  • Le poids du passé : historiquement, la culture administrative n’était pas encline aux changements et à la prise de risques. Aujourd’hui, Le niveau d’exigence vis-à-vis du secteur public a évolué, notamment du fait d’un besoin de transparence sur l’utilisation des deniers collectés par l’impôt. De ce fait, la modernisation en matière de communication et de flux d’information est devenue une évidence.
  • De plus, même si les enjeux économiques sont moins ancrés que dans le privé (on parle d’organismes et non d’entreprises, d’usagers et non de clients), il n’en demeure pas moins que l’innovation s’infiltre partout pour rendre le service rendu plus rapide, plus clair et plus accessible. L’innovation héritée des progrès techniques testés et approuvés dans la vie personnelle au quotidien (digitalisation, mobilité, chatbot…) a un réel impact sur les attentes des citoyens. Dans le secteur public, la nécessité de faire bouger les lignes se confirme, si figées soient-elles encore à certains endroits.

 

Management de l’innovation : de l’humain avant tout !

Le secteur public n’a certes pas toujours été caractérisé par une image moderne sur le plan de la transformation. Pour autant, les idées reçues ont fait leur temps : place maintenant au vrai visage des territoires et des organisations publiques qui le composent.

  • L’innovation dans le secteur public revêt plusieurs facettes : elle peut toucher divers domaines simultanément ou successivement : organisationnels, conceptuels, liés aux processus ou à la gouvernance. Les efforts de simplification des démarches des usagers grâce aux guichets uniques sont des exemples assez éloquents : changement d’adresse, inscription sur les listes électorales, demande de pièce d’identité… Une demande faite sur internet suffit pour prendre en compte la requête du citoyen.
  • L’innovation devient désormais une question de culture : oser le changement et prévoir l’accompagnement associé pour le réussir ! Le gestionnaire public est devenu un manager qui introduit peu à peu l’innovation au sein de son organisation et gère le suivi de projet. La formation des agents et leur participation à la démarche sont des facteurs clés de succès pour soutenir l’innovation dans son ensemble.

 

Quand l’innovation rime avec solutions de gestion

Le secteur public n’est pas forcément à l’origine des innovations technologiques mais peut s’entourer de tiers experts ou partenaires pour bénéficier des retombées de celles qui existent et qui sont prometteuses. En voici quelques applications :

– Le Cloud : ce mode d’hébergement est une forme d’innovation dont bénéficient directement les entités du secteur public : des mises à jour facilitées, un service continu, des sauvegardes régulières, des données sécurisées et conformes à la réglementation.

– La dématérialisation ce procédé est un second marqueur de l’innovation, qui fait gagner du temps, de la transparence et de l’espace aux structures qui stockaient auparavant des informations dans leurs archives physiques.

– L’interopérabilité des logiciels : cet atout offre aux entités qui les adoptent une sérénité et une fluidité entre leurs applications qui sont évolutives et communicantes entre elles.

 

Au final, l’innovation qui peut impressionner certaines organisations publiques par les remises en question et les zones d’ombre qu’elle occasionne,  ne doit plus être perçue comme une contrainte, mais bien comme une nécessité pour grandir, valoriser son personnel et satisfaire davantage son écosystème.

 

Article

Transformation numérique : 3 accélérateurs pour réussir en écosystème