ERP

Quels sont les avantages d’un ERP dans le Cloud pour une PME ?

20 Nov 2020

Plus de la moitié des entreprises européennes (57 %) envisagent de migrer à 100 % leur ERP dans le Cloud en 2020[1]. 71 % en font même une priorité. Parmi les principaux avantages perçus par les directeurs généraux et directeurs financiers de PME en particulier : une meilleure disponibilité, des performances accrues et une sécurité renforcée. Opter pour un ERP en mode SaaS ou Cloud Native offre de nombreux autres atouts… à condition de suivre certaines étapes clés.

Le SaaS représentera 28 % des ventes d’ERP en 2021 selon IDC.[2] « Les entreprises cherchent avant tout un conseil qui va au-delà d’un simple outil. Le SaaS permet d’apporter cette valeur à nos clients. », explique Éric Le Goff, président du groupe Alticap.

Quels sont les bénéfices d’un ERP Cloud pour votre DSI ?

Les entreprises – toutes tailles confondues – se tournent massivement vers le Cloud, du fait de ses principaux avantages notamment dans le cadre de la transformation digitale.

Ainsi, 56 % des DSI français font du Cloud un moteur d’agilité. De même, plus de la moitié estime également qu’il stimule la croissance de l’entreprise. Comment ? En améliorant l’efficacité des collaborateurs, en facilitation la collaboration, en rationnalisant les processus et en augmentant la productivité.

En conséquence, choisir une solution de gestion ERP dans le Cloud quand on est DG ou DAF de PME recouvre des enjeux stratégiques majeurs sur des marchés de plus en plus volatiles et compétitifs, notamment après la crise du Covid-19. Avec un ERP en mode SaaS, conçu nativement dans le Cloud d’un éditeur et hébergeur, la DSI d’une PME s’affranchit des tâches chronophages, complexes et à faible valeur ajoutée telles que la maintenance, les mises à jour et la mise en œuvre des équipements. Un gain de temps associé à des coûts d’investissements CAPEX réduits qui favorise l’innovation.

Autre atout : l’externalisation de la sécurité des données, point particulièrement critique lui aussi. En mutualisant les infrastructures, les hébergeurs Cloud proposent des environnements ultra-sécurisés respectant les normes ISO les plus pointues en la matière. Dès lors, les données financières très sensibles qui transitent sur l’ERP se révèlent mieux protégées dans « le nuage » d’un acteur certifié que dans l’environnement « On Premise » d’une entreprise.

Les trois arguments clés d’un ERP Cloud pour les DG de PME

#1 – Pour une PME en particulier, un ERP Cloud change la donne sur plusieurs dimensions de son quotidien. D’abord, en matière de flexibilité et de richesse des collaborations « étendues », en facilitant et fluidifiant les interactions à la fois en interne et vers les interlocuteurs externes comme les clients, fournisseurs et partenaires.

#2 – Le Cloud renforce la vitesse d’adaptation de la PME à ses besoins tactiques de nouvelles applications. En effet, l’intégration de nouvelles applications et sources de données à l’ERP devient beaucoup plus simple et naturelle car un ERP Cloud est naturellement ouvert sur d’autres systèmes grâce à ses API (les connecteurs permettant aux applications d’échanger entre elles). Le directeur général ou le DAF d’une PME peut donc plus facilement composer son ERP « à la carte ».

#3 – Enfin, un ERP Cloud laisse une plus grande liberté d’évolution de l’organisation et de ses modèles d’affaires. Les dirigeants de PME ont bien conscience que les entreprises ont besoin de pouvoir mieux saisir rapidement des opportunités business en prenant des décisions rapidement. Cela passe par la capacité à mettre en œuvre des cycles courts, itératifs, pour leurs projets en suivant les principes de l’amélioration continue. Les ERP traditionnels ne permettaient pas cette agilité : le Cloud permet cette révolution.

ERP_Cloud_Avantages_Webinar

En ce sens, placer votre ERP dans le Cloud répond aux trois priorités principales des DSI en 2020 :

  • La transformation numérique, citée par 88 % des DSI soumis à une pression de plus en plus forte (déploiement, migration, compétences…)
  • La sécurité (75 %) et la cybersécurité
  • L’automatisation des opérations IT manuelles (63 %) pour accroître l’efficacité opérationnelle

« Pour toutes nos données sensibles, nous souhaitions disposer d’un système qui nous garantirait la confidentialité́ de nos données et éviterait de lourds investissements informatiques. Par ailleurs, nous souhaitions mettre en place un système commun à l’ensemble de nos sites avec une base de données partagée, sans configuration réseau complexe. Le SaaS nous apportait naturellement une réponse à ces deux objectifs », détaille Véronique Garcia, responsable des ressources humaines de Genoyer, une PME française, leader mondial dans la fourniture d’équipements de tuyauterie pour les industriels

Les DAF séduits par les avantages du Cloud

Peu à peu, les DAF semblent prendre conscience de cette réalité. D’après une étude du cabinet PwC, 83 % d’entre eux sont persuadés que leur patrimoine applicatif sera majoritairement dans le Cloud d’ici fin 2020. « Le Cloud, en facilitant l’accès à des technologies plus modernes, se révèle pertinent pour tous les usages des DAF, qu’il s’agisse de Business Intelligence, de trésorerie, de gestion budgétaire ou du SI finance », analyse Frédéric Doche, président du cabinet de conseil Décision Performance Conseil.

D’autant que les technologies évoluent très vite pour les ERP. Intelligence artificielle, machine learning, adaptive intelligence, analytique… de nouvelles tendances émergent pour les DAF qui ne peuvent pas se permettre de rater le virage.

Lire aussi : « Comment la digitalisation de vos processus optimise votre gestion financière ? »

Sans compter les évolutions réglementaires qui s’accumulent à l’agenda des responsables financiers et des entreprises. Impossible de rester dans le rythme avec un progiciel de gestion hébergé sur site, plus difficile à faire évoluer. C’est pourquoi seul un ERP hébergé dans le Cloud, plus agile et plus évolutif, saura s’adapter et se transformer le moment venu pour prendre en compte les évolutions technologiques et réglementaires récentes, et rester en conformité.

Pourquoi choisir une plateforme ERP Cloud peut vous prémunir de la crise ?

Toutes les réponses sur l’ERP Cloud pour vous permettre de relever les défis actuels et à venir.

Comment réussir sa migration ?

Reste à bien aborder son projet de migration de son ERP vers le Cloud. « Il faut choisir le bon moment pour basculer son progiciel. L’idéal consiste à le faire plutôt en fin de cycle d’amortissement et à privilégier le passage au cloud lors du changement d’application ou d’une mise à jour », conseille Frédéric Doche.

Pour éviter les écueils – perte de données, interruption de l’activité, faille de sécurité… -, la migration de votre ERP en mode licence nécessite un plan détaillé, chacune des étapes revêtant une importance majeure dans la réussite de votre projet.

Adoption_ERP_Cloud_Déploiement_Webinar

Lors de la phase de contractualisation, il est important de procéder à l’analyse précise des éléments à migrer et de vos spécificités : environnement, modules, fonctionnalités, nombre de bases, nombre d’utilisateurs… Cette étape s’avère indispensable afin de qualifier le degré de complexité technique de votre migration en SaaS et définir le mode d’accompagnement le plus adapté à votre contexte.

Une fois cette phase réalisée, vous pouvez lancer la 2e étape, c’est-à-dire la préparation concrète de votre projet et la formation de vos équipes. C’est à cette occasion que votre prestataire doit procéder à la configuration et au paramétrage de votre environnement dans le Cloud, et à la création des comptes utilisateurs.

La 3e étape concerne la migration effective : extraction définitive de(s) base(s) de données actualisées, mise en exploitation de vos données dans le Cloud, sur une base de production, et réalisation de contrôles pour vous assurer que votre plateforme est opérationnelle.

Enfin, 4e et dernière étape : la mise en service de votre ERP as a Service. Le respect d’un programme précis et clairement défini en amont permet de rassurer les dirigeants, et d’ajuster si nécessaire le périmètre du projet au fil de l’eau.

Autre point de vigilance : s’assurer auprès de son éditeur que les données de l’ERP sont bien hébergées sur le continent européen, suite à l’entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD). De quoi entrer de plain-pied dans la transformation numérique !

 

Sources :

[1] Une migration vers le cloud public de plus en plus inéluctable : https://www.itforbusiness.fr/modernisation-de-lerp-une-migration-vers-le-cloud-de-plus-en-plus-ineluctable-37072

Pourquoi choisir une plateforme ERP Cloud peut vous prémunir de la crise ?