Expert-comptable : les défis d’une profession en transformation

Tandis que la dématérialisation simplifie la production, les nouveaux outils collaboratifs modifient les relations des professionnels du chiffre avec leurs clients, ainsi que le fonctionnement de leurs propres cabinets. Autrement dit, la profession est bel et bien entrée dans l’ère digitale, et va devoir relever les défis du moment.

L’impact de la digitalisation sur le métier d’expert-comptable a été un des sujets phares débattus lors du congrès Cegid Connections qui s’est déroulé le 3 juillet dernier à Paris, au Palais des Congrès. Y participaient plus de 2000 professionnels de la finance d’entreprise parmi lesquels de très nombreux experts-comptables, qui furent invités à faire le point sur l’avenir de leur profession. La digitalisation a induit pour eux de profonds remaniements, tant dans l’exercice de leurs missions, que dans leurs relations avec leur clientèle, et dans le fonctionnement de leur propre structure. Des transformations critiques pour faire face à un contexte concurrentiel largement renouvelé…

Défis règlementaires et défis commerciaux

La dimension règlementaire est toujours aussi présente – fichier des écritures comptables et prélèvement à la source en constituent quelques-uns des récents avatars.

Conséquence, soulignée par Laurent Marty, directeur associé de Xerfi : un rôle de « scribe de l’Etat » de plus en plus assigné par les pouvoirs publics à l’expert-comptable. « Toujours plus sollicité par le Fisc, l’expert-comptable travaille gratuitement pour ce client hégémonique, qui ne lui accorde guère une grande considération en retour », a t-il regretté. Et en la matière, gouverner c’est prévoir : pour anticiper les contrôles de l’administration, les entreprises ont aujourd’hui tout intérêt à assortir de justifications les données qu’elles stockent. L’expert-comptable a évidemment une carte à jouer dans la préparation des pistes d’audit, encore faut-il qu’il soit équipé en conséquence.

Ce n’est pas tout : les tarifs des prestations comptables subissent de fortes tensions dues à la multiplication d’offres de services comptables low-cost, en ligne. Si le rôle du comptable se limite à la production de documents obligatoires destinés d’abord à l’administration, on comprend que les TPE, notamment, puissent être sensibles aux charmes vénéneux de la disruption compétitive…

Et d’autres dangers guettent encore les professionnels du chiffre, en particulier du côté du secteur bancaire. « Les banques pourraient vouloir profiter d’une déréglementation de la profession comptable pour déborder de leur rôle traditionnel de partenaire financier des entreprises », s’alarme Laurent Marty. Des acteurs de la Fintech, comme PayPal dont l’offre comprend déjà la gestion de trésorerie, pourraient également profiter du moment pour accroitre encore leur champ d’action, au détriment des experts-comptables.

Pour aller plus loin, retrouvez l’analyse de Xerfi sur les tendances du marché de la Profession Comptable

Nouveaux moyens, mais aussi nouvel état d’esprit

Un risque de déréglementation pèse de fait sur la profession, a alerté Charles René Tandé, président de l’Ordre des experts-comptables. Afin de limiter les effets négatifs qui en découleraient, notamment en termes de concurrence, il propose de mettre en place un certain nombre de garde-fous :

« Les professionnels du chiffre doivent être au centre des flux, et surtout ils doivent contribuer à la performance des entreprises, en apportant une valeur ajoutée, celle du conseil. Cela est rendu possible par le mouvement général de dématérialisation engagé par les pouvoirs publics, qui permet en effet de simplifier un certain nombre de tâches et libère, ce faisant, du temps »
Charles René Tandé

Pour illustrer son propos, il cite la facture électronique, qui réduit le temps de saisie des pièces comptables. Pour mémoire, la numérisation des factures papiers et des pièces justificatives, et leur conservation numérique, ont été entérinées par un arrêté du 22 mars 2017, qui ouvre désormais grand la porte du zéro papier. Charles René Tandé enjoint également ses pairs à se saisir du plan de transition numérique des TPE lancé par le gouvernement, pour devenir les partenaires de référence des dirigeants dans la mise en œuvre de cette démarche.

Laurent Marty confirme lui aussi la nécessité de « profiter de la robotisation de la saisie comptable pour évoluer vers un rôle de conseil et non plus simplement d’accompagnement ». Il provoque et propose même de d’inverser la tendance en adoptant un nouveau slogan : « Payez votre conseil et, pour un euro de plus, vous aurez votre tenue de compte ». Se différencier des autres acteurs, en se spécialisant dans certains secteurs de niche, semble également un axe intéressant à développer pour sortir gagnant des transformations en cours.

« Faites payer le conseil – avec la tenue des comptes pour un euro de plus ! »
Laurent Marty, Xerfi

Une relation client de meilleure qualité grâce aux outils collaboratifs

La dématérialisation s’accompagne du développement de puissants outils collaboratifs, comme la mise en place de portails ouverts tant au cabinet qu’à son client, disponibles 24/7. Mais avant de digitaliser leurs échanges avec les entreprises, les professionnels du chiffre doivent évidemment avoir eux-mêmes opéré cette transformation en interne. « Cegid les accompagne dans la digitalisation de leur cabinet », a rappelé Pascal Houillon, directeur général de Cegid Group.

Temps gagné sur les tâches de saisie, disponibilité immédiate et permanente des pièces comptables à partir des lignes du compte, ou encore espaces de partages et de chats… L’objectif est bien de permettre aux cabinets de consacrer plus de temps et de ressources au conseil aux entreprises.

Lire aussi : « 90% de mes nouveaux clients optent pour les services en ligne »

Retrouver de la bande passante pour proposer un conseil personnalisé, opter pour des outils collaboratifs capables de produire des tableaux de bord à partager avec le client, marketer son offre et la communiquer : autant d’étapes pour réussir ses missions, et donner une nouvelle impulsion à son cabinet.

Paie sérénité : libérer du temps tout en produisant plus !

Accélérez la création de nouveaux dossiers de paie, augmentez votre productivité et libérez du temps pour des prestations de conseils.