ERP

DSI : Ce qui va changer pour vous avec les ERP en SaaS

3 Fév 2020

À l’ère de la transformation numérique, votre mission en tant que DSI est plus cruciale que jamais. Pourquoi la nouvelle génération d’outils de gestion en SaaS va-t-elle vous aider à en assumer la charge ?

Les nouvelles technologies ont aujourd’hui colonisé toute l’entreprise, si bien que la démarcation entre informatique et métiers, ou informatique et clients, est devenue presque indistincte. Prolifération des outils, cloud, réseaux, exploitation des données, automatisation des processus, voire Intelligence Artificielle : les évolutions sont nombreuses, constantes et indispensables pour que l’on puisse demeurer adapté aux exigences du marché. Devant cette généralisation de l’informatique, le DSI peut éprouver la sensation de perdre une partie de son pouvoir et de sa spécificité. Il n’en est rien. Au contraire : vous voici au cœur-même de la transformation.

Selon PwC, 42 % des membres des conseils d’administration s’accordent à relever l’importance primordiale des compétences numériques dans le contexte actuel1. Les dirigeants les plus avant-gardistes ont compris que la domination du marché passait désormais par le leadership en termes de transformation numérique. Par ailleurs, comme la dépendance technologique de tous les employés augmente, vous devrez passer d’une fonction d’assistant à une fonction de supervision générale. Il s’agira de moins vous concentrer sur l’opérationnel pour guider plutôt le conseil d’administration sur les meilleurs moyens de tirer parti des nouvelles technologies.

Selon le baromètre Croissance et Digital des PME et ETI par l’ACSEL (2019), les organisations PME et ETI qui se sont lancées et accélèrent via une transformation numérique réfléchie et active ont 2,2 fois plus de chance de croître que celles qui n’ont pas démarré leur transformation digitale.

Stratégie et service : vos nouvelles dispositions

Faire évoluer le système d’information n’est pas la seule responsabilité du DSI, et vous devez à présent pratiquer une veille technologique et vous montrer proactifs afin d’offrir les outils les plus performants à tous les collaborateurs. Le cloud offre la configuration adéquate pour faire monter l’informatique en première ligne. C’est pourquoi les ERP de dernière génération se présentent sur le modèle du SaaS (pour Software as a Service). Celui-ci permet de rationaliser tous les processus et de connecter les différents secteurs à la même base. En termes de rapidité au sein de la concurrence, l’exploitation des données sous cette forme représente un véritable accélérateur.

Les ERP en SaaS favorisent également la mobilité et le télétravail, autre enjeu majeur du moment. Cette autonomisation des employés devra être accompagnée par des DSI plus que jamais capables de pédagogie, d’écoute, de bonne communication – les meilleurs outils numériques ne donnent aucun résultat si leurs utilisateurs ne parviennent pas à les apprivoiser. En somme, vous devez désormais vous orienter “service” plutôt que “technique”, et stratégie plutôt que tactique. La traçabilité des opérations, leur transparence et leur disponibilité, voilà qui améliorera la collaboration entre les services en interne. Cela vous permettra également d’intégrer des outils d’analyse puissants pour créer des indicateurs de performance efficaces. Ainsi pourra-t-on mieux piloter l’activité quotidienne et appréhender les mutations à venir dans un contexte qui ne semble pas prêt de ralentir.

Peut-on mieux assurer la sécurité informatique avec un ERP en SaaS ?

C’est la crainte d’une vulnérabilité accrue qui a d’abord freiné le développement du mode SaaS pour la gestion des données. La faille de sécurité admise par Google en octobre 2018 et qui aurait exposé “500 000 comptes Google+ pendant trois ans” sans que le géant américain ne réagisse a créé un scandale mondial et dissuadé plus d’une entreprise de passer en full web. Par ailleurs, opter pour un ERP en mode SaaS implique de céder le « contrôle » de ses données à un fournisseur. Cela induit spontanément une certaine réticence psychologique. Pourtant, un changement de perception sur ce point s’est depuis produit, ce qui a entraîné la progression fulgurante du mode SaaS aux Etats-Unis ces deux dernières années.

Un grand nombre d’entreprises ne disposent pas des ressources nécessaires à l’implémentation des mesures de sécurité qui leur seraient nécessaires (l’installation d’une sonde de sécurité peut atteindre les 100 000€ (!). Comme les éditeurs d’ERP en SaaS prennent en charge les coûts de cybersécurité, la solution se révèle idéale sur ce point pour les petites entreprises ou celles de taille intermédiaire. Ensuite, il se trouve que la sécurité est devenue la première priorité des éditeurs, bien conscients des risques que fait encourir le stockage de données dans le cloud, et leurs efforts en ce sens ont payé. Flexibles, évolutifs, les ERP en SaaS sont en outre à même d’intégrer très rapidement les dernières innovations dans ce domaine. Par conséquent, les solutions ERP en ligne se trouvent aujourd’hui moins exposées que leurs équivalentes « installées » à de nombreuses menaces (réseaux de robots ou logiciels malveillants, par exemple). D’où l’on peut conclure que ce qui pouvait sembler une faiblesse s’est transformé en atout. Il n’y a donc plus d’obstacle à assumer la transformation en vitesse de croisière !

 

En bref, les ERP en SaaS permettent de :

121e baromètre PwC sur l’opinion des dirigeants d’entreprise (janvier 2018).

Convaincu(e) des bénéfices de l'ERP en SaaS ?

Adoptez l'outil fait pour votre entreprise