Ce site utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus

Choisissez votre pays

Le blog de la transformation numérique

Retailers : ces trois freins qui vous empêchent d’adopter le Cloud

Le Cloud serait trop cher, pas assez sûr ou encore trop contraignant… Finies les idées reçues, Cegid revient sur l’incontournable rôle du SaaS dans le retail.

Le Cloud. Vous y pensez mais vous hésitez encore. Une étude sur le numérique, menée par Cegid auprès de ses clients Retail on premise (clients équipés d’une solution Retail de Cegid installée sur des serveurs dans les locaux de l’entreprise) prouve que vous n’êtes pas seul. Parmi ses clients retailers qui n’ont pas encore adopté la solution Yourcegid Retail en SaaS, plus de 56 % pensent que les solutions Cloud sont adaptées à leur entreprise et neuf sur dix estiment que le principe est intéressant. Mais ils ne sont que 12,5 % à envisager de s’équiper de telles solutions. Souvent par peur que le Cloud soit trop coûteux, pas assez sécurisé ou inadapté à leur entreprise. Autant d’idées reçues à surpasser !

Frein #1 : La confidentialité et la sécurité des données

Ce sont les deux principales craintes concernant le Cloud qui ressortent de l’étude menée par Cegid. Les retailers ont peur de ne plus pouvoir assurer la confidentialité de leurs données ni même leur protection.
Pourtant les grands fournisseurs Cloud hébergent les données de leur clients sur des infrastructures et des data centers bénéficiant d’un niveau de sécurité difficilement atteignable par les entreprises seules.
Leur approche de la sécurité est industrielle et stratégique. Elle s’appuie donc sur des moyens colossaux et suit des standards très stricts comme la norme ISO 27001. La plupart des entreprises, n’auraient ni les moyens, ni l’organisation, ni les compétences nécessaires pour atteindre ou même s’approcher du niveau de sécurité délivré par leur fournisseur Cloud. Cegid a ainsi construit de véritables usines à cloud, résilientes (chaque élément est redondé notamment les sauvegardes) et monitorées 24/7.

Côté confidentialité, les retailers peuvent être rassurés à partir du moment où leur fournisseur Cloud applique les mécanismes juridiques, techniques et opérationnels nécessaires. Cegid, par exemple, à travers sa démarche ISO 27001, s’assure de la sécurité et de la confidentialité des données de ses clients et s’engage clairement dans ses contrats sur l’utilisation qui peut en être faite. Par exemple, et contrairement à de nombreux fournisseurs, souvent plus nébuleux sur ce sujet, Cegid s’engage à ce que les données de ses clients ne soient pas transférées à des tiers qui pourraient en abuser à des fins commerciales.

Frein #2 : Trop cher le Cloud ?

C’est en tout cas ce que beaucoup pensent. Pourquoi ? Tout simplement parce que les entreprises ne prennent pas en compte dans leur étude comparative de TCO (Total Cost of Ownership, c’est-à-dire le coût total de possession d’une solution informatique sur plusieurs années), les coûts cachés engendrés par un projet non SaaS, à performance et sécurité équivalentes.
Avec une solution SaaS, ces coûts n’existent pas car tout est compris ! Plus de pannes impactant directement le Business de l’entreprise, plus d’infrastructure à dépanner 24/7 et renouveler, finie la gestion complexe des mises à jour et des patchs ou la course aux experts difficiles à recruter et à garder !… En clair, plus de coûts inattendus qui finissent par faire grossir la note pour une solution locale.

Avec le SaaS, l’entreprise bénéficie d’une prévision exacte de ses coûts, sans mauvaise surprise, et au final, lorsqu’on compare, ce sont bien des économies qu’elle fera grâce à l’approche industrielle de son fournisseur Cloud. Ces économies de temps et d’argent lui permettront également d’allouer plus de moyens à ses projets Business au service de ses clients ! Le Cloud est donc en fait un bon moyen d’optimiser le budget de son entreprise.

Frein #3 : Les solutions SaaS souffriraient d’un manque d’ouverture

Il est vrai que ce point peut faire peur. Les retailers ont besoin d’interconnecter en permanence les nombreuses applications de leur système d’information mais aussi celles de leurs partenaires, clients et fournisseurs. L’omnichannel en est un exemple concret. C’est pourquoi les retailers ont souvent des systèmes complexes, connectés les uns aux autres. Alors devoir tout détricoter pour mettre en place une solution SaaS a de quoi effrayer !
Cependant, les éditeurs, comme Cegid, ont mis en place des mécanismes innovants et robustes, tels que des catalogues d’API et de webservices permettant aux retailers de conserver le même niveau d’intégration qu’auparavant, mais aussi de l’améliorer. Les éditeurs poussent même la démarche à collaborer entre eux pour créer des bouquets de services métiers en ligne et interopérables, au plus grand bénéfice des clients.
Gage de flexibilité et d’agilité, le Cloud a ainsi un effet positif de par l’innovation qu’il apporte. Un nouvel avantage concurrentiel pour les retailers ?

Pour en savoir plus sur la sécurité des données dans le Cloud,

découvrez notre vidéo « Le cyber-risque un enjeu pour mon entreprise ? »

Voir la vidéo

6 mars 2017
Nous contacter

Incollable sur la transformation numérique ?

Abonnez-vous à nos newsletters