Ce site utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus
X Choisissez votre pays
Le blog du Retail à l'ère du commerce connecté

Le retail, nouvel eldorado des start-up

L’hôtellerie a eu son Airbnb, les transports leur Uber, les médias leur Netflix… et si le retail voyait aussi débarquer sa start-up disruptive ? Tour d’horizon des jeunes pousses à suivre dans le secteur.

 

Les accélérateurs se multiplient, les start-up fleurissent dans la Silicon Valley, en Israël, à Bangalore, Londres, Paris, Berlin… Dans cette jungle de l’innovation tous azimuts, quelles sont les idées et tendances à observer de plus près pour le retailer ?

Pousser plus loin la personnalisation de l’expérience en ligne

Les jeunes pépites du Net fourmillent d’idées pour réinventer l’expérience client en ligne. Dans leur viseur : la personnalisation des produits mais aussi du parcours d’achat. C’est le cas de la start-up canadienne BlynkStyle. Sur son site, un simple moteur de recherche – qui en rappelle un autre – avec une accroche lapidaire : « Bonjour, que souhaitez-vous porter aujourd’hui ? ». Le consommateur entre son envie du moment puis le site lui propose des looks complets établis par des professionnels en associant des articles de plusieurs marques.

 

Dans le même esprit, Lovelooks met à disposition des internautes un mannequin virtuel qu’ils habillent de la tête aux pieds avec les différents vêtements à disposition. Basée à Laval, Soyooz entend également personnaliser le catalogue en ligne. Son objectif : remplacer l’expertise des vendeurs, absents sur les sites de e-commerce. Après quelques questions simples, l’internaute découvre les produits les plus proches de ses besoins. Fini les catalogues bien rangés ; désormais l’e-commerce s’adapte à chaque consommateur.

De nouveaux outils pour les retailers

Mais les start-up ne pensent pas qu’aux consommateurs. Plusieurs jeunes pousses se consacrent également à la conception d’outils dédiés aux retailers. Outre les plates-formes de type Airbnb pour la location d’espaces de vente – émergence des pop-up stores oblige –, c’est l’analytique « in-store » qui a la cote auprès des start-up du retail. C’est le cas de Trax Image Recognition qui vient tout juste de lever 40 millions de dollars grâce à sa solution basée sur des algorithmes de reconnaissance des articles. Les retailers prennent des photos de leurs rayons et reçoivent des informations précises pour, entre autres, améliorer la visibilité des produits.

 

D’autres jeunes pousses se consacrent plutôt à la e-réputation des points de vente comme VIsibiliShop. Cette start-up française propose une solution recueillant les avis en ligne des consommateurs pour ensuite suggérer au retailer des actions adaptées.

La livraison en voie de disruption ?

Mais s’il est un domaine dans lequel les start-up bouillonnent, c’est bien la livraison. Elles s’appellent Stuart, TokTokTok, Urb-it, Cubyn ou Deliver.ee et entendent toutes bouleverser le dernier kilomètre de la chaîne de livraison.

 

Grâce à des coursiers amateurs ou professionnels, des prises de rendez-vous pour les destinataires et un suivi en temps réel du trajet, ces jeunes pousses veulent simplifier la livraison, à la fois pour les consommateurs et pour les e-commerçants.

Les grands groupes, acteurs de l’écosystème start-up

Face à cette effervescence, les acteurs traditionnels du retail ne sont pas en reste. Les Galeries Lafayette viennent de lancer leur propre accélérateur de start-up quand, de son côté, la Fondation Cegid organise des « Startup Campus » avec l’appui de Patrick Bertrand à la fois Directeur Général de Cegid et Président de Lyon French Tech. Objectif : prendre le virage de l’innovation en amont et exploiter la richesse de l’écosystème start-up plutôt que de le subir.

6 juillet 2016
Nous contacter