Ce site utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus
X Choisissez votre pays
Le blog du Retail à l'ère du commerce connecté

5 leviers pour réussir dans le commerce des objets connectés

Aujourd’hui, on ne parle plus que des objets connectés, ces appareils reliés à Internet qui collectent des données quantitatives et qualitatives. Faut-il pour autant foncer tête baissée ? Non ! Pour définir une stratégie performante, cinq leviers sont à actionner.

1- Un service plus qu’un objet

La véritable révolution qu’offrent les objets connectés n’est pas matérielle. Ils facilitent le quotidien en apportant un service, plus qu’une simple fonction. Ce service s’appuie sur les données recueillies et leur analyse pour améliorer, au fur et à mesure de leur utilisation, la qualité de vie des utilisateurs.

Au moment de se lancer dans le commerce d’objets connectés, il faut donc attacher autant d’importance au service rendu par l’objet qu’à l’objet en lui-même.
Cela peut passer par la création d’une nouvelle expérience de marque, par le renouvellement des gammes de produits ou par de nouvelles expériences de consommation en magasin dans le but de fidéliser le client et d’avoir une meilleure visibilité sur ses comportements.

2 – Le marché n’est pas à l’heure de la copie, mais à celle de l’innovation

Selon le groupe américain Cisco, 99,4 % des objets connectables ne sont pas encore connectés. L’innovation est donc de mise !

Ne pensez pas uniquement à la vente de “votre” version des Google Glass ou des montres connectées : allez là où la concurrence n’existe pas. Par exemple, la société Posh View vient de développer un “miroir intelligent”, connecté et tactile, permettant de consulter, via un réseau WiFi, domestique les actualités, les réseaux sociaux, le trafic routier ou encore la météo. De son côté, Darty a mis au point un bouton connecté, fixé sur ses appareils électroménagers (lave-linge, téléviseur, réfrigérateur…) qui permet aux consommateurs d’entrer directement en contact avec le service après-vente également par le biais du réseau domestique WiFi.

L’imagination est votre seule limite !
D’autant que le marché est encore celui des early adopters, friands de nouvelles technologies et ouverts aux nouveaux concepts.

3 – Le recueil de données, un état d’esprit à adopter

Les objets connectés collectent de la data qui ne doit pas seulement servir à l’amélioration de l’expérience utilisateur. Elle doit être recueillie et analysée par votre entreprise, pour déboucher sur des ajustements de produits, de la supply chain, voire… des changements de stratégies !
Ces derniers peuvent être nécessaires, il faudra s’y préparer. En particulier sur un marché où 50 % des objets sont abandonnés après six mois.

4 – Assurer la sécurité, une priorité

Les consommateurs, s’ils sont amateurs d’innovation, sont toutefois préoccupés par la sécurité de leurs données personnelles. Il convient donc d’être en mesure de garantir la sécurité de ces informations à mi-chemin entre le domaine du privé et du public. Il faudra également énoncer clairement les limites de l’utilisation de ces données.

5 – Définir une stratégie de commercialisation

C’est en établissant une stratégie de commercialisation efficace que vous réussirez votre lancement sur le marché des objets connectés.

Il conviendra donc de passer par les étapes des marchés-tests et des estimations de ventes, par exemple. Les données collectées vous permettront d’adapter vos produits à la réalité de la demande. Encore une fois, tout est affaire de data… et de ce qu’on en fait !

À noter que certains organismes, comme BPI France (la Banque Publique d’Investissement, née de la fusion entre Oséo, la CDC Entreprises et le Fonds stratégique d’investissement) et EuroQuity, peuvent vous aider dans les différentes étapes de votre démarche : conseils, orientation, mises en relation, financement…

Voir nos solutions pour les entreprises de négoce   Voir nos solutions pour le commerce de détail

Credit Photo : Kobby Dagan / Shutterstock.com

6 juillet 2016
Nous contacter